LZD | Historique de la compagnie LZD - Lézard dramatique -
Créée en 1978 (Charreton / Ducarre / Mongin-Algan / Puechavy), la compagnie LZD - Lézard dramatique a d’abord été un collectif comptant jusqu’à 20 personnes. Proche du metteur en scène Robert Girones, alors directeur du Théâtre du 8ème (actuelle Maison de la Danse), la compagnie est immédiatement perçue comme un creuset des forces vives du théâtre contemporain de l’époque.
250
page-template-default,page,page-id-250,ajax_updown_fade,page_not_loaded

Itinéraire de la compagnie

Créée à Lyon en 1978 par Yves Charreton, Catherine Ducarre, Sylvie Mongin-Algan et Patrick Puechavy, la compagnie LZD – Lézard dramatique a d’abord été un collectif comptant jusqu’à vingt personnes. La Cie est alors proche des metteurs en scène Robert Girones, Bruno Boeglin ainsi que d’autres “labels” free jazz et multimédia lyonnais (Arfi / Frigo-Faits Divers System). Jean Paul Delore rejoint LZD au milieu des années 80 et est d’emblée perçu comme auteur/metteur en scène de spectacles à la frontière des genres: Départ, Artic Bay, ASVEL Pok Ta Pok, Encore. De 1995 à 2001, LZD est en résidence au Centre culturel Charlie Chaplin de Vaulx-en-Velin et développe un modèle original de résidence associant amateurs et professionnels à travers le projet Rencontres et créations avec les habitants d’une ville, .Peu à peu, les membres du LZD créent leurs propres structures ou poursuivent leurs carrières individuelles. A la fin des années 90, Jean-Paul Delore, devient le directeur artistique de la compagnie, plus tard rejoint par Catherine Laval, costumière et plasticienne. Il est  alors artiste associé au Théâtre Paris Villette jusqu’ en 2013.  Ainsi Dommages, Mèlodie 6, Absence de problème, Le récital.

L’envie du collectif, l’attirance vers l’étranger et l’approche de territoires où il y a urgence de parole, le goût pour une contre-culture de l’imaginaire, la fréquentation assidue de la scène musicale rock/musiques improvisées, des écritures contemporaine sont autant d’influences qui marqueront l’évolution de la compagnie. C’est aussi cette curiosité permanente pour l’alliance délicate « du savant et du bricolé » qui présidera aux découvertes et collaborations fidèles avec d’autres acteurs de la création contemporaine dont  l’Arfi, Dieudonné Niangouna, Mathurin Bolze, Sean Hart, Yoko Higashi, Alexandre Meyer, Louis Sclavis… 

Suite à de multiples voyages sur le continent africain, LZD initie en 2002 le projet Carnets Sud/Nord. L’objectif de ce programme hors norme dans sa longévité, ses capacités de renouvellement et les territoires parcourus est la création et la diffusion de spectacles explorant le théâtre musical contemporain en région Auvergne-Rhône Alpes, en France et dans les grandes métropoles d’Afrique francophone, anglophone , lusophone ainsi qu’ au Brésil. Pour cela, au cours de residences itinérantes, la compagnie alterne ateliers de formation et création ouverts aux amateurs, périodes de recherches entre artistes professionnels, performances multimédia, montage et diffusion de spectacles vivants.  Ainsi naissent les spectacles Affaires Etrangères (2002-2004/France et 5 pays d’ Afrique Centrale), Songi Songi (2004/Congo Brazzaville), Un grand Silence prochain (2005-2008/France-Congo), Peut-être (2006-2008 / France-Mozambique ), Le Récital (2008-2010/France), Kukuga Système Mélancolique 10 (2006-2009 /France RDC-Afrique du Sud-Mozambique).

2011 voit  la création simultanée de : Langues et Lueurs (France), Ilda et Nicole (Brésil), Ster City (Afrique du Sud) et Sans Doute qui réunit sur scène musiciens et comédiens, rencontrés lors de ces années d’itinérance. Ces quatre spectacles sont rassemblés en 2012 au Théâtre de Vénnissieux et au TNP Villeurbanne avant d’être joués les années suivantes en France et à l’étranger.

Sans Doute est ainsi présenté au 63 ème Festival d’Avignon en 2013 tandis que le spectacle Ster City est joué en 2014  à travers 17 pays d’Afrique dans les Instituts et Alliances Françaises.

En 15/16/17/18, le répertoire de la Cie Langues et Lueurs, A prendre ou à prendre continue d’être diffusé en France et à l’étranger (Maghreb, Moyen Orient, Afrique de l’Ouest) et de nouvelles résidences à Johannesburg, Brazzaville, Annemasse, Brest engagent les créations Macbeth quand même, Machin la Hernie créés et diffusés en Région et au niveau national. Les collaborations avec des compositeurs et auteurs contemporains de générations et styles différents se poursuivent et donnent naissances au récital Soeurs Fatales ainsi qu’au concert mis en scène Les Hommes maintenant. Parallèlement se dévellopent des travaux d’immersion donnant lieu à des représentations dans l’espace urbain à Tunis, Alger et Lubumbashi (RDC)

2018 voit le lancement du projet 2 FOIS TOI prévu jusqu’en 2021 tel qu’expliqué dans les documents çi joints.

À ce jour, depuis leur création en 2002, les Carnets Sud/Nord auront permis plus de 800 rendez-vous publiques, concerts, installations, workshops, représentations et autres performances, dans une vingtaine de villes de la région Auvergne Rhône Alpes, à Paris et sur le territoire national ainsi que dans 25 pays d’Europe, d’Afrique et d’Amérique du Sud.